Histoire de l'Entlebuch

Descriptif de la race

LE BOUVIER DE L'ENTLEBUCH :

Caractéristiques générales :

Le Bouvier de l'Entlebuch est un chien compact d’une taille à peine au dessous de la moyenne, de forme légèrement allongée, tricolore comme tous les Bouviers suisses, son expression est franche, éveillée et douce. 
Le poil est court, brillant et couché, le sous-poil est dense. Robe à fond noir comportant des marques symétriques de couleur feu (au dessus des yeux, aux joues, au poitrail et aux pattes) et blanche (sur le chanfrein, au poitrail et à l’extrémité des pattes). La queue, décrite comme  « tronquée de naissance » dans le standard d’origine, puis plus généralement écourtée au tiers de sa longueur , est à présent laissée longue dans la plupart des pays européens (la coupe de queue est encore tolérée en France). 
Son caractère est vif, plein d’assurance, intrépide et joyeux. Il est gentil et fidèle envers les familiers mais légèrement méfiant avec les étrangers. 
Le Bouvier d’Entlebuch est le plus petit des quatre Bouviers suisses, son tempérament de feu en fait un chien de berger hardi, rusé, attentif et infatigable.


Histoire :

Le Bouvier de l'Entlebuch provient de la vallée d’Entlebuch sur le territoire des cantons de lucerne et de Berne. Sa première description sous le nom de « Entlibucherhund » date de 1889 mais pendant longtemps encore, il ne fut pas fait de différences strictes avec le Bouvier d’Appenzell. C’est le Dr Kobler qui fit la promotion de cette race quasi disparue en fondant le 1er club en 1926. 
C’est seulement en 1927 qu’Albert Heim rédigea le premier standard du Bouvier d’Entlebuch. 
La race se développa assez lentement et l’effectif reste encore modeste aujourd’hui. Mais ce chien attrayant jouit d’une popularité grandissante en tant que chien de famille.


Caractère et éducation :

Extrêmement attentif, le Bouvier de l'Entlebuch ne quitte pas son maître des yeux, il aime travailler et est très habile pour mettre de l’ordre dans les troupeaux en mordant le jarret des bovins pour les faire obéir. Il peut aussi être dressé sans problème comme chien d’avalanche ou de sauvetage ; excellent pisteur, la garde d’objet est innée chez lui. Aujourd’hui, très polyvalent, c’est un chien de famille agréable.


Alimentation :

L'alimentation du Bouvier de l'Entlebuch doit être de bonne qualité, équilibrée en calcium et vitamines. Il faut prévoir 3 repas par jour jusqu’à l’âge de 6 mois, puis 1 à 2 repas par jour une fois adulte. Les friandises sont à proscrire sauf pour les récompenses en éducation.


Vivre en ville :

Bien éduqué, le Bouvier d’Entlebuch s’adapte très facilement à tous les milieux. Il est docile avec ses maîtres et doux avec les enfants.

(Source : SCC)

Standard officiel FCI du Bouvier de l'Entlebuch

Date de dernière mise à jour : 01/10/2013